9 juillet 2011-8 janvier 2012 > Exposition "Des Rites et des Hommes"

Du vendredi 8 juillet 2011 au samedi 7 janvier 2012

Plus que quelques jours pour aller voir cette magnifique exposition, qui présente les pratiques symboliques des Celtes, des Ibères et des Grecs en Provence, en Languedoc et en Catalogne.

Affiche Exposition Après " Le Vin. Nectar des Dieux.Génie des Hommes " et " Les objets racontent Lattara " montrées à Lattes en automne et au printemps, le Site archéologique Lattara -Musée Henri Prades a choisi de programmer une grande exposition estivale " Des Rites et des Hommes " autour de la thématique des pratiques rituelles préromaines dans le Midi de la France et en Catalogne.
Cette exposition, labellisée d’intérêt national par le Ministère de la Culture et de la Communication/Direction générale des patrimoines/Service des musées de France, bénéficie à ce titre d’un soutien financier exceptionnel de l’État.
Cette exposition, conçue dans le cadre d'un projet de l'Agence Nationale de la Recherche et en partenariat étroit avec le réseau des Musées archéologiques de Catalogne, plonge les visiteurs dans l'univers des pratiques rituelles des populations celtiques, ibériques et grecques du bassin nord-occidental de la  Méditerranée.

A travers une sélection de 170 pièces : sculptures, vases votifs, armes et restes humains, provenant de 25 sites archéologiques entre Hyères en Provence et Valence en Espagne, ils explorent quatre grands thèmes mettant en lumière divers gestes (sacrifices, offrandes, vénération de personnages illustres, prélèvement de crânes humains) destinés à fédérer ces groupes sociaux de la période préromaine (800-30 avant J.-C.).
Grâce à la diffusion de six films, dont un documentaire de 10 minutes, et à la présentation d’objets inédits issus de recherches récentes sur les sites de Pech Maho (Aude), du Cailar (Gard), d’Olbia (Var), d’Ullastret et d’Ampurias (Catalogne), cette exposition renouvelle profondément les notions établies il y a encore une dizaine d’années, sur les pratiques religieuses, politiques et sociales des populations des côtes occidentales de la Méditerranée.

Extrait du film "Quand les Gaulois perdaient la tête"

La scénographie vivante initiée par le cabinet Saluces (Avignon) propose quatre ambiances différentes pour chacune des parties de l’exposition.
Les restes monumentaux des sites d’Entremont, de Roquepertuse et de Glanum amorcent l’exposition : linteaux exhibant des crânes humains, statues de personnage accroupis, stèles inscrites et gravées constituent autant de pièces imposantes prêtées par les plus grands musées du Midi (Marseille, Saint-Rémy-de-Provence, Aix-en-Provence, Société archéologique de Montpellier, etc.). De nombreuses reconstitutions tridimensionnelles de ces bâtiments monumentaux (images de synthèse et décors dans l’exposition) apportent un éclairage nouveau sur l’architecture publique d’époque gauloise.

Partenaires :

Ministère de la culture, Services d’archéologie de PACA et de Languedoc-Roussillon
Museu d’Arqueologia de Catalunya (Barcelone, Gérone, Ullastret et Ampurias)
Université Paul-Valéry Montpellier III
L’Agence nationale de la recherche ( ANR )
Projet de recherche scientifique PRISME , Pratiques Rituelles et Symboliques en Méditerranée nord-occidentale protohistorique
Le Centre national de la recherche scientifique ( CNRS )