La mort des notables en Gaule romaine

Du dimanche 29 avril 2001 au dimanche 3 février 2002

Cette nouvelle exposition réunit quelques cent-cinquante œuvres provenant de vingt et un musées français, suisses et luxembourgeois.

 

Affiche exposition Musée archéologique de Lattes

Affiche exposition Musée archéologique de Lattes

 

Dix mausolées (des tombes monumentales datées du Ier siècle avant notre ère au IIIe siècle après notre ère) sont évoqués par des blocs d'architecture et de la sculpture en ronde-bosse, découverts à Beaucaire, Lyon, Avenches (Suisse), Bertrange (Luxembourg), Orange (Vaucluse), Sisteron (Alpes-de-Haute-Provence), Cucuron (Vaucluse), Faverolles (Haute-Marne), Lanuéjols (Lozère), Les Cars (Corrèze).
Quelques ensembles de mobiliers funéraires qui accompagnent, pour l'essentiel, des tombes à incinérations sont exposés. Ils proviennent de l'Hospitalet-du-Larzac (Aveyron), d'Orange, de Saint-Paul-Trois-Châteaux (Drôme), de Lyon, d'Arcis-sur-Aube (Aube), de Saint-Laurent-lès-Églises (Haute-Vienne), de Douelle (Lot), de Rasteau (Vaucluse).
Un choix d'urnes cinéraires des I-IIIe siècles est proposé au public, en granit (Les Cars), en marbre (Sisteron, Lyon), en albâtre (Vaison-la-Romaine, Murviel-lès-Montpellier), en plomb (Lyon, Cucuron), en verre (Murviel-lès-Montpellier, Clermont-Ferrand, Poitiers).
Grâce aux inestimables et inépuisables collections du Cabinet des Médailles de la Bibliothèque Nationale de France, l'exposition présente également six urnes de marbre, en forme de temple, qui illustrent certaines coutumes funéraires en usage dans la Rome des césars.
Enfin, quelques sculptures de Gaule, célèbres mais isolées et sans contexte archéologique précis, sont exposées : en provenance du Luxembourg, de Cabrières-d'Aigues (Vaucluse) de la Souterraine (Corrèze) et de Tarnac (Corrèze). Christian Landes.